Les Ecrins

 

Barre et Dôme des Ecrins

 

SITUATION

Le massif des Ecrins est un grand massif montagneux qui s'étend sur deux départements, les Hautes Alpes et l'Isère, à cheval donc sur les Alpes dites du Nord et du Sud. Son point culminant est la Barre des Ecrins, 4101m.

Il a un statut de Parc National depuis 1973.

 

 
                                                                     

 

 

 

 

 

 

DESCRIPTION

Le massif des Ecrins a un caractère de Haute Montagne, avec de nombreux glaciers, des vallées très encaissées et des cheminements qui peuvent devenir rapidement assez techniques.

En tant qu'Accompagnateur en Moyenne Montagne mes prérogatives sont vite atteintes dans la partie centrale, je me contente donc ici de commenter et d'illustrer les secteurs que je découvre au fur et à mesure et qui se trouvent souvent en bordure de Parc.

 

LE SECTEUR DU BRIANCONNAIS :

Villar d'Arène est une bonne base de départ. Autour se trouvent plusieurs points d'intérêt : les Cols du Lautaret et du Galibier, les sommets de la Meije, le magnifique Plateau d'Emparis, le Lac du Goléon, le Vallon d'Arsine...

 

LE SECTEUR DE VALLOUISE :

Le village de Vallouise permet de rayonner vers les lieux mythiques des Ecrins : Glacier Blanc, Glacier Noir, Barre des Ecrins, Pelvoux... mais aussi des lieux plus bucoliques comme le Pré de Madame Carle ou le Lac de l'Eychauda.

 
LE SECTEUR DE L'EMBRUNNAIS :
Le secteur des Ecrins le plus au Sud, qui bénéficie du micro-climat du Lac de Serre-Ponçon. Moins alpin mais plus bucolique, plus vallonné, plus abordable pour le randonneur... je m'y retrouve plus personnellement. Et ce secteur contient un petit bijou : Dormillouse. Seul village habité à l'année en cœur de Parc, accessible uniquement à pied... un vrai cadre de ressourcement !! Plusieurs randos de tous niveaux sont possibles autour. Sommets, lacs, cascades vertigineuses au programme. Ce secteur est le plus propice aux errances hors sentier.
 
LE SECTEUR DU CHAMPSAUR :
Le secteur des Ecrins le plus valonné et le plus aménagé par l'homme. Le long du Drac de nombreuses exploitations agricoles, des villages et des hameaux dispersés. De nombreuse stations de ski alentour : Orcières, Ancelle, St Léger, Chaillol...
Par contre la haute vallée du Drac est plus sauvage et beaucoup plus alpine, du côté de Champoléon. Ces contrastes permettent de jongler sur des intérêts et des terrains très variés.
 
LE SECTEUR DU VALGAUDEMAR :
Une longue vallée glaciaire magnifiquement encaissée, qui pénettre jusqu'au cœur du massif, avec le Cirque de Gioberney au Nord et le Sirac au Sud. La Chapelle en Valgaudemar est évidemment le lieu incontournable de vilégiature. En dehors du fond de vallée les randonnées de ce secteur sont rapidement sportives, avec beaucoup de dénivelé. Mais les efforts sont récompensés par de magnifiques points de vue. Une ambiance très alpine.
 
Refuge de Vallonpierre
   
 
Les points forts:
- Une ambiance grandiose de haute montagne
- Une faune et une flore riche
- Une politique du Parc National très active, de nombreux ateliers, des interventions en refuges... et des acteurs locaux impliqués

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les points faibles :
- Les cheminements vite techniques. Peu de possibilité de hors-sentier. Beaucoup de dénivelé
- Météo très changeante et moins ensoleillée que les massifs plus au sud (je suis Ubayen, ne l'oublions pas!)